• Un beauceron à la capitale !

    Le petit dernier de Jean-Claude Ponçon aurait pu s'appeler un beauceron à la capitale car il montre bien le regard d'un rural mais pas dans n'importe quels boulevards, dans ceux de Paris, dans son ventre, dans sa folie des grandeurs.
    Ce livre est signé Ponçon car les frères Alain et Jean-Claude se sont unis, ils l'étaient déjà par la naissance, pour un ouvrage d'art et de lettres.
    Le livre des Ponçon(s) est donc un pont entre un Paris pas si capital et une Beauce en mutation : un Paris pour travailler, être rémunéré et finir par se dépenser à courir les filles à la campagne. C'est un regard critique sur la société parisienne d'il y a 40 ans, cela en fait un témoignage historique ! Un témoignage à la précision d'horloger quand il précise les métiers engloutis par le progrès et la nouveauté. Le Jean-Claude du pays de Saint-Maur est bien plus poète quand il vogue sur sa mobylettres pour revenir dans sa Beauce natale.

    Ponçon se révèle émouvant, étonné tout en étant étonnant bien sûr, moqueur (sans le vouloir c'est promis), tantôt précis tantôt concis : eh oui il ne faut pas tout révéler maintenant, les Ponçons ont encore beaucoup de choses à nous raconter et nous n'attendons que ça !!!

    JP N




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :